La vision de la guerre par les australiens

Cassandra Symes

Postcard of Alexandria, Egypt, c1915

Postcard of Alexandria, Egypt, c1915. University of Melbourne Archives, Harrison family collection, 1978.0119, item 4/1

L’Australie a participé à la première guerre mondiale parce que c’est un pays du Commonwealth qui a été appelé à défendre la Grande-Bretagne. À cette époque, l’Australie avait des liens étroits avec la Grande-Bretagne et beaucoup de jeunes hommes australiens pensaient que c’était leur obligation morale de participer à la guerre (l’engagement dans l’armée n’était pas obligatoire). Selon bon nombre

d’entre eux, il était noble de s’engager parce qu’il s’agissait de “défendre la patrie”. Beaucoup de familles australiennes avaient alors de la famille qui habitait toujours en Angleterre, et il y avait des personnes qui pensaient toujours qu’elles étaient ‘britanniques’, même si elles étaient nées en Australie.

Pour beaucoup d’australiens, l’armée leur a aussi donné la chance de voyager, ce qu’ils n’auraient pas pu faire autrement. Selon l’article ‘The soldier as a tourist : The Australian Experience of the Great War’, beaucoup de soldats australiens qui se sont enrôlés étaient, au fond, des touristes. Pour eux, la raison de participer à la guerre n’était pas seulement d’aider leur pays mais aussi de voir le monde, d’explorer. L’une des propagandes utilisées par le gouvernement australien, ressemble à une brochure touristique et avait comme titre ‘un tour du monde gratuit’ ; elle présentait la guerre comme une possibilité de voyager.

Par ailleurs, la propagande utilisée par le gouvernement australien encourageait le peuple à participer à l’effort de guerre. Elle s’est concentrée sur leur sens du devoir en renforçant un sentiment d’urgence. Elle a été conçue pour maintenir la colère de la population face aux atrocités allemandes et en même temps idéaliser les soldats australiens. La propagande reposait aussi sur la peur que l’Australie soit la prochaine à être attaquée.

Dans les journaux, les affiches de propagande, etc. de cette époque, la guerre est présentée comme un mode de vie glamour, l’impasse est faite sur les victimes de la guerre. Beaucoup d’australiens étaient favorables à la guerre, certaines entreprises promettaient même un salaire pendant la guerre et des emplois au retour. A la fin des comédies musicales et autres spectacles à Melbourne, le public chantait les hymnes nationaux d’Australie et de Grande Bretagne. Cette propagande rendait les jeunes plus enthousiastes à l’idée de participer à la guerre.

Bibliographie

L’article ‘The soldier as a tourist : The Australian Experience of the Great War’

Les journaux de Ray Jones

http://ergo.slv.vic.gov.au/explore-history/australia-wwi/home-wwi/early-reactions-war

http://ergo.slv.vic.gov.au/explore-history/australia-wwi/home-wwi/propaganda

http://en.wikipedia.org/wiki/World_War_I_conscription_in_Australia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_militaire_de_l%27Australie_pendant_la_Premi%C3%A8re_Guerre_mondiale

http://www.anzacday.org.au/history/ww1/homefront/conscription.html

This entry was posted by dev-admin on at and is filed under National sentiment and propaganda. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Want to get in touch?

For more information about the website or the collections, contact the University of Melbourne Archives at archives@archives.unimelb.edu.au or via the web form.

Contact us